[Ran] Saturation débit Up sur réseau wifi par client Windows 7

Obinou obconseil at gmail.com
Sam 3 Sep 13:12:19 CEST 2011


Le Sat, 3 Sep 2011 08:26:23 +0200,
"Attila" <attila at attilog.net> a écrit :

> L'accès Internet que je vends est similaire au satellite et clé 3G.

Nous sommes d'accord. Ce ne sont pas des accès Internet non plus.

> 
> Je parle des limitations à plusieurs endroits de mon site (Manuel 
> d'utilisation et Questions/Réponses).

Ok.
 
> Enfin je trouve puéril de jouer sur les mots "qu'est-ce qu'un accès internet 
> ?" : nous sommes des fournisseurs "de l'impossible", là où personne ne va 
> car pas rentable ou difficile techniquement. 

Au contraire, c'est très important, et je pense que Domi sera d'accord avec moi.

Aujourd'hui, on a pris l'habitude de nommer les choses par ce qu'elles ne sont pas
(Les offres "Open" chez Orange, le "Bio" OGM, "l'illimité" sur les forfaits 3G) ,
dans le but de semer la confusion dans les esprits. C'est de la pure novlangue.

Quand j'ai un accès Internet, je m'attend à pouvoir lancer ma sauvegarde via un tunnel
SSH sur le port 22 sans que quiconque ce soit vienne me couper ma ligne (à moins d'un
cas de force majeure). 

Maintenant, je ne fait PAS ce genre de chose quand je suis à l'hôtel sur la connection wifi
partagée: Simple question de politesse pour les autres clients, et également parce que les ports
sont bloqués, la connection se réinitialise toute les heures, IP privées, et j'en passe.

J'ai *aucun* problème avec ça: C'est PAS de l'internet, c'est tout. C'est un kiosque Web.
 
Le parallèle le plus évident est avec la 3G - et justement, en ce moment la polémique fait rage quant à
l’appellation de ces offres (illimité vs. abondance, accès a des "services" plutôt qu'à Internet).

Donc, non. C'est pas anodin d'appeler une chose par ce qu'elle n'est pas.

> Il est évident que nous avons 
> des contraintes techniques, et que TOUS nos clients préfèreraient avoir de 
> l'ADSL. Et pourtant ils sont bien contents d'être clients chez nous ... 

Ya pas de problèmes. Le problème (et d'ailleurs c'est toi qui les a), c'est quand les clients
essayent d'utiliser ton accès comme un accès Internet alors que ce n'est pas ce que tu vends.

Je précise que Free par exemple fait pareil, puisque dans ses CGV, ils indiquent que leur service est un 
service de connection au réseau de télécommunication de Free, et non un accès "à Internet". 
Ce dernier est fourni à titre gracieux par Illiad:
http://www.mail-archive.com/frnog@frnog.org/msg07973.html (le dernier paragraphe (*)).

> D'ailleurs je vais prochainement expérimenter une concurrence frontale avec 
> l'ADSL, puisque un NRA va être construit au milieu d'un de mes réseaux. 
> Etant qu'il existe déjà et qu'il tourne bien, je vais offrir aux clients 
> concernés une remise de 50%, c'est à dire fournir du 15 mega MAX (j'ai bien 
> dit Maximum !!! Ne me faites pas un procès svp) pour 19 euros. La seule 
> offre ADSL étant à 32 euros, je fais le pari que je vais conserver au moins 
> la moitié de mes clients !

Ca n'a jamais été une question de prix.
 
Si tu faisais payer au mégabit consommé, ca pourrais quand même être un accès Internet.
Ca n'a juste rien à voir.
 
> Au fait, Julien, combien d'accès fournis-tu et à quel prix ? Je suis curieux 
> de connaitre le "palmarès" de mon donneur de leçon !

Je ne savais pas que c'était un concours de qui a la plus grosse :-) 

J'appartiens simplement à Toulouse Sans Fil, et je bosse sur les firmware des bornes.
D'autre part je ne cherche pas à en faire mon métier.

Par contre je m'imagine très bien un jour client de l'une de ces offres , étant 
donné que je vais déménager dans un trou paumé, d'ou ma réaction épidermique.

Je sais par ailleurs qu'il y a moyen de faire autrement, un bon exemple est Fernando à Sames,
ou encore Guifi en Espagne.

Mais ma remarque portait *exclusivement* sur le vocabulaire utilisé, qui *me* parait trompeur.
Absolument pas sur les choix commerciaux ou techniques mis en oeuvre.

Julien




More information about the Ran mailing list