[Ran] Chacun sa route...

Didier Lebrun dl at vaour.net
Mer 8 Fév 20:04:58 CET 2006


At 11:24 08/02/2006 +0100, you wrote:
>Dans mon réseau, pas encore opérationnel, les paquets se perdent :
>- le DHCP ne fonctionne pas loin (un ou deux sauts)
>- les connections TCP genre telnet ne passent plus après 6 ou 7 "sauts"
>- meme les PING se perdent
>
>ça tient au fait que j'ai raccordé tous mes WRT en bridge les uns derrière 
>les autres,
>tantot par cable, tantot par wifi.
>ça donne des trucs genre :
>
>A ---- B ---C -----D ----- E-----F -----G -----H
>
>A peut "pinger" jusqu'à F, mais pas plus loin
>H peut pinger jusqu'à C
>A peut pinger H si il a son adresse MAC en cache ARP...
>
>en gros, je vois deux types de solutions :
>- mettre en cache ARP permanent toutes les adresses MAC? galère...
>- "réparer" la couche TCP en utilisant les routes statiques

A mon avis, il faudrait choisir clairement entre le mode bridgé (couche ISO 
n°2) et le routage (couche ISO n°3), plutôt que d'essayer de faire un 
hybride dont les effets sont difficilement maîtrisables.

Mode bridgé (couche 2):
- utiliser STP (Spanning Tree Protocol # nvram set lan_stp=1), qui réalise 
une sorte de routage basé sur les adresses MAC, en résolvant 
automatiquement les conflits de route; STP joue sur les tables d'adresses 
MAC des ports switchés, un peu comme le routage joue sur des tables 
d'adresses IP; il calcule automatiquement la racine (root), qui est 
généralement la passerelle de sortie du réseau, et veille à ce que root 
soit atteignable depuis n'importe quel point via une seule route, en 
désactivant les adresses MAC redondantes pour éviter les conflits
- un seul serveur DHCP actif (machine gateway) sur l'ensemble du subnet bridgé

Mode routé (couche 3):
- utiliser RIP2, qui est sensiblement plus simple qu'OSPF, et suffit dans 
la grande majorité des cas
- utiliser les modes AP et client d'AP, éventuellement avec du WDS

Personnellement, j'opterais plutôt pour STP, qui est simple, léger et 
efficace. Il est également possible de constituer plusieurs subnets en STP, 
avec des WRT qui servent de gateway entre les subnets, ce qui permet des 
solutions de filtrage locales. Dans ce cas, chaque gateway a son DHCP, dont 
la propagation est limitée au subnet concerné.


>et là j'y connais rien... OpenWRT accepte des routes en NVRAM comme cela :
>
>SUBNET_ADDRESS:SUBNET_MASK:GATEWAY:METRIC:INTERFACE
>
>est-ce que quelqu'un verrait comment, avec cette variable, indiquer
>à chaque WRT que pour toutes ses connections, il doit d'abord en référer
>au WRT juste avant lui pour se rapprocher du routeur ?
>Et ce WRT précedent, lui-meme je lui colle une route par défaut pour se
>référer a celui d'avant etc jusqu'au routeur ?
>
>j'ai juste compris qu'il fallait que je definisse la route "default" mais
>la syntaxe heeuuu j'ai du mal ...
>
>
>(Pour le 5Ghz j'ai pas encore de matériel pour les tests)

A ta place, j'attendrais prudemment que des appareils 802.11h sortent dans 
le commerce.

--
Didier Lebrun
Le bourg - 81140 - Vaour (France)
tél: 05.63.53.73.41 (AM et soirée)
mailto:dl at vaour.net (MIME, ISO latin 1)
http://didier.quartier-rural.org/





More information about the Ran mailing list