[Ran] proposition

arhainx arhainx at free.fr
Mar 29 Nov 14:07:14 CET 2005


Bonjour,


Tout d'abord, merci de représenter les modestes associations que nous 
sommes...
Je comprend la difficulté du débat juridique ... c'est long et compliqué 
a souhait.

> Le 28 nov. 05 à 19:43, Thomas Gassilloud a écrit :         re,
> voici ci dessous le mail que je pourrais renvoyer aux membres de notre 
> groupe de travail.
> qu'en pensez vous ?
>
> ------------------------------------------------------------------------
>
> A : Mr BUREAU (Orcalys),  Mr PRISKET (Alsatis)
> CC : Mr DUCASS (DATAR), ML RAN, Mr GIBERT (ARCEP)
>
> Bonjour,
>
>         Suite à la rencontre organisée par/a la DATAR autour d'Alain 
> Ducass le 25 novembre, je reprends comme convenu, contact avec vous. 
> J'ai rendu compte brièvement de la rencontre aux membres de la RAN et 
> nous avons eu quelques échanges à ce sujet. Je ne sais pas si il y a 
> des amateurs parmis nous, mais vous avez pu voir lors de cette réunion 
> que le débat juridique me dépassait. Par contre, nous pouvons vous 
> apporter des retours d'expériences concrets et réfléchir sur la place 
> que pourraient tenir les associations dans les réseaux d'initiative 
> publique.
>
> *Nous pourrions donc avancer sur :
> *- le role d'un assciation dans le dévellopement d'un réseau 
> d'initiative publique : d'un simple représentant des utilisateurs au 
> micro opérateur maitre d'ouvrage

Sur le role d'une association en tant que représentant des utilisateurs, 
je doute de son poids face a un opérateur meme si elle peut mieux 
"centraliser" les demandes.
Il est important que les petites associations qui sont 
"micro-opérateurs" soit considérées et non pas dédaignées par les 
services publics.
Il n'est déja pas facile de mettre en place un réseau haut débit 
bénévolement.
C'est encore moins facile quand l'administration met des batons dans les 
roues (Redevance, obligations d'opérateurs,...).
Sachant que les procédures ne sont pas adaptées aux petites communes 
(Cahier des charges, Appel d'offres, constat de Carence, DSP,...).

> - quels usages innovants très haut débit pour les communautés de 
> proximité que pourraient dévelloper une association qui a des liens 
> réels avec l'environnement local.
>
> Si j'ai bien compris, cela consisterait a dégager une troisième piste 
> de dévellopement du haut début (avec DSP et marché public) ?

La , ou je suis nul, ou je ne comprend pas bien la question ...

Bonne journée

PS ) Je ne me suis pas présenté.
Nous venons de créer une association à Trébons sur la grasse (350 Hab en 
Haute Garonne).
Notre central est équipé d'ADSL depuis longtemps, mais nous sommes a 
6,5Km de celui ci, et qui plus est avec des lignes rafistiolées de tout 
les cotés (bref enplein millieu d"une zone balnche).
Seul les rares premières habitations du village peuvent prétendre a 
l'ADSL (5km) mais ont trés souvent des problèmes de connexion....
La topologie du village est trés défavorable (plusieurs vallons, arbres, 
habitats dispersés et autres).
Nous sommes en train de mettre en place un réseau maillé (6 personnes 
connectées a ce jour sur 45 potentiels) qui nous permet d'atteindre des 
zones injoignables sans de multiples relais.
Il est visé une durée de vie d'au moins 3 ans en attendant un éventuel 
Wimax...
Je viens de m'incrire sur le RAN group (pré-inscription) mais notre site 
est juste en cours de création...
.



















More information about the Ran mailing list