[Ran] a propos de la réunion à la DATAR

François Leleu - Attilog.net francois.leleu at attilog.net
Lun 28 Nov 19:54:15 CET 2005


Bien entendu, je sais bien que les bénévoles travaillent durs. Je voulais simplement dire que parfois, les "lucratifs" travaillent dur aussi. Pour ce qui est du gain, mon comptable vient de me donner le chiffre de l'année dernière : 15.000 euros ! De perte ... (car en société commerciale, en plus de l'investissement matériel, il faut aussi compter sur les impôts et autres charges sociales). J'espère faire mieux (enfin ... moins) cette année.

Pour ce qui est de rivaliser avec les gros, personnellement je ne m'y risque pas. C'est à dire que je "choisi" mes clients dans des lieux ou l'ADSL n'est pas prêt d'arriver, histoire de ne pas me mettre à dos FT et autre Wanadoo. Etant en plus moi-même client chez eux, finalement c'est tout bénef pour eux tant qu'ils n'ont rien d'autre à proposer. Enfin j'espère qu'ils ont la même analyse que moi !

----- Original Message ----- 
From: "Thomas Gassilloud" <gassilloud at free.fr>
To: "Reseaux ruraux avec ou sans fils" <ran at lists.vaour.net>
Sent: Monday, November 28, 2005 7:19 PM
Subject: Re: [Ran] a propos de la réunion à la DATAR


je crois que le divorce n'a jamais eu lieu, heureusement :) meme mieux, il faut envisager un mariage après les fiancialles de RAN.
ils y auraient tant de projets a mener ensemble, peut etre que plusieurs petits pourraient rivaliser face a un gros.

Cependant, je voudrais dire quand meme que les associatifs bénévoles répondent aussi au tel 7j/7, se déplacent, et perdent meme pas mal d'argent si on compte tout (déplacement, achat de matos, ..). Je ne sais pas dans les autres projets, mais je peux dire que celui de Pomeys n'aurait pas pu avoir lieu si tel n'était pas le cas....



François Leleu - Attilog.net a écrit : 
Bonjour,

Je suis heureux de ne plus être à l'écart, étant moi aussi une société commerciale ! Plus exactement j'aime à me définir comme "artisan opérateur". Lorsqu'on répond au téléphone de 8h à 22h, 7 jours sur 7 y compris les jours fériés, et qu'on vient installer les clients le WE lorsqu'il n'est pas possible de faire autrement, je trouve que le terme est bien choisi.
D'autre part le qualificatif "associatif" se rapporte à mon avis à la technique elle-même, et non à la façon de la commercialiser. En particulier lorsqu'il s'agit de réseaux maillés.
Je vote donc à deux mains pour une réconciliation entre les "non lucratifs" et les "commerciaux", le principale étant 1) de distribuer du haut débit là où l'ADSL n'y est pas 2) de manger tous les jours.

Amicalement

François Leleu
www.attilog.net

----- Original Message ----- 
From: "Dominique Guardiola Falco" <dguardiola at quinode.net>
To: "Reseaux ruraux avec ou sans fils" <ran at lists.vaour.net>
Sent: Monday, November 28, 2005 6:44 PM
Subject: Re: [Ran] a propos de la réunion à la DATAR



Le 28 nov. 05 à 16:06, Thomas Gassilloud a écrit :

  Bon,

tout s'éclaire petit a petit mais il est vrai que le cas de Pomeys  
me semble de plus en plus isolé. Notre réseau est fait avant tout  
pour le dévellopement des usages locaux, c'est donc une quasi  
victoire quand un de nos foyers raccordés décide de prendre une  
connexion ADSL (meme si tous ne le peuvent pas du fait de leur  
localisation ou de leur porte monnaie).

Mais bon, nous avons des buts ou au moins des objectifs communs  
alors notre groupe a un sens.

Pour reprendre le mail de Dominique, je me questionne toujours sur  
le fait : est ce que si je suis décideur politique j'accorderais ma  
confiance en une association pour qu'elle soit opérateur avec une  
qualité de service suffisante ? Et donc le role a définir pour ces  
associations. A mon avis, c'est la qu'il fait qu'on creuse en  
envisageant plusieurs cas de figure : du simple représentant des  
usagers a l'opérateur. Vous etes ok ?
    

Bon R at N = Rural Area Networks
Rural = pas rentable pour gros opérateurs
Donc le rural a besoin de solutions techniques viables et réalisables  
a court terme, pas de représentants des usagers ou des usages, thomas !

Solution : s'appuyer sur des gens qui ont le temps de BIEN faire les  
choses, que ce soit des assos ou des entreprises, et forcer les gros  
opérateurs à aider ces gens-là de plusieurs manières :
- arreter d'essayer de gagner du temps (vaporware) en racontant  
qu'ils s'en occuperont un jour (si on leur file BEAUCOUP de subventions)
- ne pas barrer la route aux  initiatives locales dès qu'ils en  
voient une apparaitre
- nous permettre d'accèder à des réseaux backbone au même titre que  
les opérateurs classiques, en tenant compte de notre taille et donc  
en adaptant les tarifs et les exigences techniques

Exemple pour EDF : ce service-là : www.arteria.fr
j'attends toujours qu'ils me recontactent mais je ne rêve pas trop :  
ils vont me parler étude de faisabilité à 3589 € hors taxe, loyer  
hallucinants etc etc







Dominique Guardiola Falco
Quinode SARL Coopérative




--------------------------------------------------------------------------------


            http://www.quinode.net





--------------------------------------------------------------------------------


_______________________________________________
Ran mailing list
Ran at lists.vaour.net
http://lists.vaour.net/mailman/listinfo/ran



_______________________________________________
Ran mailing list
Ran at lists.vaour.net
http://lists.vaour.net/mailman/listinfo/ran






--------------------------------------------------------------------------------


_______________________________________________
Ran mailing list
Ran at lists.vaour.net
http://lists.vaour.net/mailman/listinfo/ran






More information about the Ran mailing list