[Ran] a propos de la réunion à la DATAR

François Laperruque flap at mynetmemo.com
Lun 28 Nov 15:24:55 CET 2005


Salut a tous,

Dominique Guardiola Falco a écrit :
>> 2. donc si tu es en entrepris, pour moi ca ne s'appelle plus du wifi 
>> associatif
> non mais c'est bien pour ça que dès que tu as mis le wiki de r at n en 
> place je suis venu mettre mon grain de sel en parlant des coopératives : 
> mon entreprise est une SARL coopérative de loi 1947, plein de statuts 
> sont possibles, c'est plus en rapport avec la réalité du porteur 
> qu'autre chose. 
> Par exemple, on ne peut pas dire: le wifi, c'est cool, c'est du free, 
> donc ça doit etre fait en assoce sinon c'est nul, c'est capitaliste, etc...
> Les coopératives wifi canadiennes sont un autre exemple de structuration
> 
> j'aimerai bien , en résumé, qu'on trouve autre chose que "wifi 
> associatif" pour qualifier un tel collectif
> les mots sont importants, donc on pourrait parler d''opérateurs wifi 
> locaux', ou de 'micro-opérateurs', quelque chose qui engloberait la 
> compétence technique et la compétence sociale aussi qui t'es si chère à 
> Pomeys (et à Viviers aussi apparemment) . Micro-opérateurs ça fait 
> penser à micro-entreprise mais on trouve le terme d'opérateur également 
> dans le milieu associatif, par exemple dans l'accompagnement à l'emploi 
> et d'autres domaines sociaux, donc ça peut avoir un double sens : pas 
> seulement celui de "cableur".

Le terme de micro-opérateur est tres seduisant car il fait reference a 2 
notions tres importantes.

On est tous operateurs car on a une licence d'operateur, experimental 
wifi, certe mais c'est une licence operateur. Ca nous permet de 
commercialiser (ou non) des offres wifi, ce qui reconciliera les 
associations ET les entreprises.

D'autre part, le "micro" signifie que notre echelle est locale (et il 
faut insister la dessus). Local peut aller de la rue, a un departement 
tout au plus. Les personnes (particuliers, elus, etc...) de notre 
entourrage qui suivent l'evolution de Viviers Haut Debit savent bien 
combien il est important d'avoir un interlocuteur au plus pret. Cela 
permet de nous solliciter plus rapidement en cas de probleme et c'est 
notre atout majeur. On a deja des "clients/membres" qui nous ont 
confirme ne pas vouloir prendre l'ADSL (7/12/2005 normalement) quand il 
sera dispo car notre service de proximite les satisfait.

Sinon, pour parler des evolutions de notre projet, on est en train de 
reflechir a un passage en SCIC (societe cooperative) donc le fosse qui 
separe les assoc 1901 des societes n'est pas si grand que l'on pourrait 
l'imaginer...

a+






More information about the Ran mailing list