Re: [Ran] a propos de la réunion à la DATAR

Dominique Guardiola Falco dguardiola at quinode.net
Dim 27 Nov 18:34:49 CET 2005



Le 27 nov. 05 à 17:24, Thomas Gassilloud a écrit :

> Salut à tous,
>
> un petit mail très rapide pour vous dire que j'étais jeudi matin  
> à la DATAR pour un réunion (au sommet) sur l'organisation des  
> réseaux d'initiative publique. Cette réunion regroupait des  
> opérateurs, l'ARCEP, un représentant de collectivités locale et  
> un expert juriste, soit une petite dizaine de personnes. J'y étais  
> pour représenter le wifi associatif.

> La première partie (3h) a été consacré à la mise en place d'un  
> procédure pour la collectivité qui veut installer du haut débit  
> chez elle (constat de carence, appel d'offre, DSP, ...). Le débat  
> était assez ennuyeux et complexe. Cela ne concernt que des projets  
> de plus de 106000€ (soit plus que la totalité de ce qui a été  
> dépensé pour toutes nos initiatives rurales).
>
> La 2e partie (1h30) a consisté à la retenue des pistes possibles  
> pour la mise en place de tels réseaux (marché publics,  
> déléguation de services publique) et l'on oubliait le monde  
> associatif. J'ai du batailler ferme pour qu'on laisse ouverte une  
> piste au monde associtif en particulier pour les petits projets. Je  
> leur ai donné le cas de Pomeys ou je voyais mal le maire se lancer  
> dans une procédure lourde pour lancer un micro-projet. A nous  
> maitenant de formaliser comment associations pourraient etre dignes  
> d'un financement public généralisé, sachant que les enjeux sont  
> considérables. Pistes : Le service minimum pourrait se contenter  
> que l'asso soit une représentation/syndicat des usages. Le 2e  
> niveau pourrait d'etre le SAV, relais technique. On pourrait meme  
> aller plus loin en pensant que l'asso pourrait dévelloper elle meme  
> le réseau. Mais si nos initiatives prouvent cette solution a  
> marcher parfois, je suis sceptique sur le fait que ce soit  
> réalisable.
>
> Dans tous les cas cela pourrait nous etre bénéfique et permettre  
> enfin au haut débit d'etre déployé rapidement en France.
>
> Questions :
> - Etes vous pret a vous engager dans une réflexion de ce type ?
> - Comment pourrais ton travailler efficacement ?


Je voudrais te rappeler que le terme "wifi associatif" ne recouvre  
pas toutes les micro-initiatives wifi : nous sommes de plus en plus  
nombreux a envisager cette activité de manière rentable, pour  
proposer un service de qualité : des gros, des moyens, des petits,  
mais des entreprises ! (numeo, alsatis, nostre-pais, etc)

La question du financement public des réseaux locaux wi-fi dans un  
contexte de plus en plus tendu (communes excédées par les délais  
jamais respectés de FT, collectivités coincées car liées  
contractuellement au même FT, guerrilla de l'ADSL "surprise" dès  
qu'une initiative wifi sort le nez de l'eau...) ne se pose même  
plus : les lignes de financement possibles sont de plus en plus rares :
- on ne finance plus aujourd'hui comme hier de "l'expérimentation" wi- 
fi par le CG ou le CR, ça ne passe plus
- le programme européen rural actuel "Leader +" touche à sa fin
- les collectivités doivent rentrer dans le rang, et le choix est  
assez restreint :

     - soit elle se déclare opérateur et les nouvelles lois ont  
bétonné la chose version "usine à gaz" histoire de les en dissuader  
(pas de Rhône numero 2, surtout pas ;)
     - soit elle passe par la procédure "normale" : constat de  
carence, appels d'offre, DSP

Sauf que, on va encourager les collectivités a grouper leurs  
"constats de carence", au moins a l'echelle régionale, et que les  
appels d'offre porteront sur des sommes et des installations  
délirantes auquelles pourront répondre deux ou trois groupes  
français (dont FT, n'oubliez pas).
Quel que soit le résultat de ces procédures, on peut se douter que  
plus c'est gros, plus ça prend du temps.
Du temps précieux : précieux pour les communes rurales pour qui la  
"déconnection ADSL" s'ajoute à leurs handicaps de développement,  
précieux pour les gros opérateurs qui ont du coup le temps de  
peaufiner leurs futures offres WiMAx ou re-adsl en sachant qu'on ne  
financera des petits projets locaux qui leur casserait leurs plan  
décennal en permettant le devloppement de micro-opérateurs locaux...

Dans mon département, on est passé par toutes ces étapes et le  
"constat de carence régional" est en route, via une étude réalisée  
par ... FT ...
Ce n'est pas la première fois, déjà en 2003 le puy de dôme  
commandait à FT une étude pour du sat/wi-fi dans les collèges.  
Conclusion du rapport (que j'ai eu en main) : le wi-fi ça ne marche  
pas. Six mois plus tard, les collèges en question (dont celui de St  
Dier, paumé de chez paumé pour ceux qui connaissent) étaient  
reliés à l'ADSL, ainsi que leur NRA respectif dans l'indifférence  
générale des habitants du coin qui n'avaient rien demandé  
d'ailleurs ... Alors qu'ailleurs les pétitions moisissent ...

Je n'apporte pas vraiment de l'eau a ton moulin parceque pour moi, le  
plus important dans nos différentes expériences wi-fi ce n'est la  
"plus-value sociale apportée par la dynamisation des usages", ce qui  
est important c'est qu'on s'est TOUS débrouillé pour monter et  
développer nos réseaux, qu'on est en train d'accumuler un savoir- 
faire de plus en plus complet sur notre domaine, et que ça, c'est une  
chance pour les campagnes, avec ou sans financements !

Actuellement la véritable question pour moi c'est : comment avoir du  
tuyau moins cher ?
Le réseau EDF peut véhiculer des débits phénoménaux, quand est-ce  
qu'on y aura accès à des tarifs potables pour un micro-opérateur ?
Et ces 10.000 € de licence  pour la licence opérateur ?
pourquoi être un opérateur ça impliquerait forcément de faire des  
millions d'euros de chiffre d'affaires ?
c'est quoi ce secteur verouillé à triple tour ? THAT'S THE QUESTION,  
mais je n'espere pas de réponse officielle, rassure-toi...

Bon alors, des réunions avec la DATAR, oui, ok, si on y va pour  
parler des usages, ils voudront bien nous inviter c'est sur....  ;-)
Tu oriente déjà les choses en précisant que tu doute que nous  
puissions développer les réseaux nous-mêmes : je pense qu'une  
partie des gens inscrits sur cette liste ne seront pas d'accord avec  
cela : de quoi parle-ton ici, si ce n'est de montage de réseaux wi-fi  
ruraux? que ça fasse un peu "les mains dans le cambouis" n'enlève  
rien au fait qu'il y a aujourd'hui des gens qui surfent grâce à ces  
solutions montées avec des petits moyens. La preuve de leur  
efficacité n'est plus à faire !

Une asso ou une entreprise locale qui fait oeuvre d'utilité publique  
en raccordant CONCRETEMENT et depuis plusieurs mois ses concitoyens à  
Internet a autre chose à demander que des subventions pour animer le  
portail web des petites annonces locales non ?
Des moyens, et des tuyaux !!! de la puissance d'emission aussi, tiens...

on peut rêver non ? :)

Dominique Guardiola Falco
Quinode SARL Coopérative           http://www.quinode.net


-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: <http://lists.vaour.net/pipermail/ran/attachments/20051127/2255cd78/attachment-0001.html>
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe autre que texte a été nettoyée...
Nom: pastedGraphic.tiff
Type: image/tiff
Taille: 7956 octets
Desc: non disponible
URL: <http://lists.vaour.net/pipermail/ran/attachments/20051127/2255cd78/attachment-0001.tiff>


More information about the Ran mailing list